L’équipe de jeunes adultes

L’équipe de jeunes adultes du groupe Mobiliser les esprits est formée de jeunes adultes dans tout le Canada. L’équipe de jeunes adultes est formée de consommateurs et d’alliés du domaine de la santé mentale. Le rôle principal de l’équipe de jeunes adultes est de guider et d’éclairer le projet Mobiliser les esprits. L’équipe de jeunes adultes est facilitée par l’organisme mindyourmind.ca, le partenaire communautaire principal de Mobiliser les esprits.

Dans le cadre du projet Mobiliser les esprits, les jeunes adultes partenaires élaborent aussi des projets de prévention, de promotion et de connaissances en matière de santé mentale, dirigés par des jeunes.

  • Tara Syed (chef d’équipe)
  • Pauline Fogarty (facilitatrice)
  • Amanda Aziz
  • Meagan De Jong
  • Mark Leonhart
  • Alicia S. Raimundo
  • Kristin Reynolds
  • Alexandria Yaeger Tulloch
Tara Syed

Tara Syed

Je suis la chef de l’équipe de jeunes adultes de Mobiliser les esprits (ME) et la présidente de la sous-équipe des partenariats communautaires.

Je possède plusieurs années d’expérience à titre de bénévole dans des projets d’engagement des jeunes et de santé mentale des jeunes, y compris le centre New Mentality et le Regional Multicultural Youth Centre à Thunder Bay. J’ai récemment obtenu un diplôme en sciences avec distinctions, spécialisé en sciences de la santé, de l’Université Trent.

Lire davantage
Pauline Fogarty

Pauline Fogarty

Je m’appelle Pauline Fogarty. J’ai aidé à faciliter l’équipe de jeunes adultes de Mobiliser les esprits. Je siège aussi aux sous-équipes Partenariats communautaires, Évaluation des partenariats et Politiques de publication du projet Mobiliser les esprits.

J’ai obtenu mes diplômes en programmes de loisirs et en travail social du Confederation College. À l’heure actuelle, j’entame ma quatrième année du baccalauréat spécialisé en travail social à l’Université Lakehead. Ma passion pour l’action sociale m’a conduite à mon stage de troisième année au centre des questions d’égalité entre les sexes sur campus. Dans le cadre de mon expérience de travail, j’ai été fournisseuse de services de relève à Wesway, étudiante en travail social au cours d’un été au St. Joseph’s Health Centre et travailleuse occasionnelle en résidence au Kanachihih Solvent Abuse Treatment Centre.

Lire davantage
Amanda Aziz

Amanda Aziz

Je suis une étudiante de 18 ans originaire de London, en Ontario. Pendant mon temps libre, j’aime lire, écrire, parler de mon amour du cinéma, de la musique et des éléphants, et faire du bénévolat.

En raison de mon expérience personnelle et de ma passion, je suis porte-parole de la santé mentale depuis quelques années. Je suis bénévole à mindyourmind depuis 2009 et j’ai déjà accumulé plus de 225 heures de bénévolat. Au cours de mes années à mindyourmind, j’ai participé à douze projets axés sur la promotion et la réduction de la stigmatisation liée à la santé mentale.

Lire davantage
Meagan De Jong

Meagan De Jong

Dans le cadre du projet Mobiliser les esprits, j’ai travaillé avec d’autres membres de l’équipe de jeunes adultes afin d’élaborer des outils d’information destinés aux jeunes adultes pouvant les aider à surmonter le stress, l’anxiété et la dépression.

J’ai aussi aidé à récolter de l’information pour un sondage pancanadien sur les régimes d’assurance-maladie complémentaires disponibles aux étudiants collégiaux et universitaires. À l’heure actuelle, je termine ma maîtrise en psychologie de l’orientation à l’Université du Nouveau-Brunswick. J’ai obtenu un diplôme en musique et en psychologie de l’Université de Lethbridge. Au cours de mes études de premier cycle, j’ai réalisé plusieurs tâches à la société de la schizophrénie de Lethbridge : élaboration des programmes pour la clientèle, collecte de fonds, sensibilisation à la maladie à l’aide de présentations en partenariat, direction du groupe de soutien à la famille. Grâce à ce travail, je me suis intéressée à la schizophrénie et au plaidoyer pour obtenir de meilleurs moyens de soutien pour les personnes souffrant de problèmes de santé mentale. Cet intérêt m’a amenée à examiner la perception des étudiants de premier cycle de la schizophrénie, étude qui a été publiée dans le International Journal of Mental Health and Addiction (2009). J’ai aussi participé au projet Get Real de mindyourmind. Après avoir obtenu mon baccalauréat, j’ai travaillé pendant un an pour prendre le temps de décider où je voulais faire ma maîtrise. Pendant ce temps, j’ai occupé différents postes : adjointe de recherche dans le département de psychologie à l’Université de Lethbridge; aide-professeur dans le cours de première année de psychologie; correctrice dans plusieurs cours de psychologie; conseillère jeunesse au YWCA, au bureau de l’administration de l’invalidité et la société de la schizophrénie à l’Université de Lethbridge. Le sujet de ma maîtrise porte sur les expériences de stigmatisation qu’ont vécues les jeunes adultes atteints d’une psychose et les manières dont ces expériences affectent leur capacité de devenir autonomes et de s’épanouir. Je suis devenue intéressée à ce sujet suite à ma participation au projet Mobiliser les esprits et mon travail auprès de personnes à la société de la schizophrénie.

Lire davantage
Mark Leonhart

Mark Leonhart

J’ai occupé plusieurs fonctions au sein de l’équipe de jeunes adultes. Je m’intéresse tout particulièrement aux ressources en ligne et j’ai travaillé avec l’équipe pour produire une vidéo YouTube qui décrit les activités du projet Mobiliser les esprits.

Nous avons aussi élaboré des ressources à l’intention des jeunes adultes sur la conception de vidéos destinées aux jeunes adultes. Après avoir travaillé avec l’équipe de jeunes adultes, j’ai obtenu mon diplôme spécialisé en psychologie de l’Université du Manitoba. Je suis conseiller auprès de personnes ayant des problèmes d’alcool ou de toxicomanie – des jeunes, des jeunes adultes, des adultes et des adultes âgés – à la Fondation manitobaine de lutte contre les dépendances. Je fais aussi du bénévolat au Klinic Community Health Centre à titre de conseiller en intervention d’urgence auprès de personnes qui appellent pour parler de problèmes graves, de crises, de suicide. J’adore ce travail, il est gratifiant et il me donne un profond sentiment d’avoir un but dans la vie en aidant les gens. Je cherche activement des professeurs de cycle supérieur qui seraient prêts à m’accueillir comme étudiant. Je voudrais devenir psychologue clinicien. J’adore la musique. Je joue du piano, de la trompette, de la guitare, de la batterie et je chante aussi. Je joue au disque volant extrême et au volleyball pendant mes moments libres.

Lire davantage
Alicia

Alicia S. Raimundo

Je suis survivante d’une tentative de suicide. Je souhaite ardemment détruire la stigmatisation et inciter les gens à chercher de l’aide. J’adore essayer de nouvelles choses, l’art oratoire et faire réfléchir les gens.

Je suis la « 1 personne sur 5 » et je n’y changerais rien parce que j’ai acquis beaucoup de force. J’ai participé à l’élaboration de ressources d’information destinées aux jeunes adultes qui peuvent aider à surmonter les problèmes liés au stress, à l’anxiété et à la dépression.

Lire davantage
Kristin Reynolds

Kristin Reynolds

Je suis adjointe de recherche avec Mobiliser les esprits et je suis membre de l’équipe de jeunes adultes depuis 2008. Je suis doctorante en psychologie clinique à l’Université du Manitoba.

Je m’intéresse particulièrement à aider les gens à obtenir de l’information relative aux outils qui aident à surmonter des problèmes courants tels que la dépression et l’anxiété. Dans le cadre de mon travail avec l’équipe, je menais des entretiens individuels et des groupes de consultation auprès de jeunes adultes concernant l’information qu’ils voudraient obtenir si eux-mêmes ou un ami avaient des problèmes liés au stress, à l’anxiété ou à la dépression.

Lire davantage

Alexandria Yaeger Tulloch

Après avoir travaillé avec l’équipe de jeunes adultes, j’ai obtenu mon baccalauréat spécialisé en psychologie de l’Université du Manitoba. Ma thèse portait sur un sondage sur l’information que les jeunes hommes et femmes préféreraient obtenir s’ils vivaient des difficultés liées au stress, à l’anxiété ou à la dépression. J’ai étudié les différences de préférences chez les hommes et chez les femmes.

Depuis la fin de mes études en 2009, j’ai voyagé et travaillé. Depuis 2010, je travaille dans le programme d’analyse appliquée du comportement (ABA) à St. Amant, à Winnipeg. Mon travail est réjouissant et satisfaisant car j’aide les enfants atteints du trouble du spectre de l’autisme à développer toutes sortes d’aptitudes et les familles à surmonter quelques-unes des difficultés auxquelles elles font face. Je me suis récemment mariée et j’ai obtenu une promotion dans mon poste à temps plein. Pendant mes moments libres, j’aime passer du temps avec mon mari, ma famille et mes amis, et contribuer au travail de l’équipe de jeunes adultes de Mobiliser les esprits autant que possible. Dans l’avenir, j’aimerais faire demande pour être admise à un programme de maîtrise en psychologie scolaire afin de continuer de travailler auprès des enfants, des adolescents et des jeunes adultes.

Lire davantage
Dernière révision: 20 octobre 2017